IN7OMM.COM
Search page
Deutsch | Language
7OMM e-News
Rumour Mill
Contact | Volunteers

WHAT'S ON IN 7OMM?
Todd-AO Festival
KRRR! 70mm Seminar
Widescreen Weekend
7OMM Festival
 

7OMM FILM
"Flying Clipper"
"The Hateful Eight"
"The Master"
"Oklahoma!"
"Scent of Mystery"
"2OO1"

IN LARGE FORMAT
Todd-AO
Ultra Panavision 70
Super Panavision 70
Dimension 150
DEFA 70
Sovscope 70
Technirama
IMAX
Showscan
Cinerama
Cinemiracle
70mm Blow-up

NEWS
2016 | 2015 | 2014
2013 | 2012 | 2011
2010 | 2009 | 2008
2007 | 2006 | 2005
2004 | 2003 | 2002

LIBRARY
Interview & People
Cinemas
DP70 / Norelco AAII
70mm Projectors
Rama Galore
Cinerama Remaster
70mm Engagements
SENSURROUND
Stories
Remember

THE 7OMM NEWSLETTER
2005 | 2004 | 2002
2001 | 2000 | 1999
1998 | 1997 | 1996
1995 | 1994 | PDF
 

in70mm.com Mission:
• To record the history of the large format movies and the 70mm cinemas as remembered by the people who worked with the films. Both during making and during running the films in projection rooms and as the audience, looking at the curved screen.
in70mm.com, a unique internet based magazine, with articles about 70mm cinemas, 70mm people, 70mm films, 70mm sound, 70mm film credits, 70mm history and 70mm technology. Readers and fans of 70mm are always welcome to contribute.

Disclaimer | Updates
Support us
Testimonials
Table of Content
 

eXTReMe Tracker
Extracts and longer parts of in70mm.com may be reprinted with the written permission from the editor.
Copyright © 1800 - 2070. All rights reserved.

Visit biografmuseet.dk about Danish cinemas

 

Belguiral's Max Linder Panorama

Read more at
in70mm.com
The 70mm Newsletter
Written and photographed by: Pascal Belguiral, Paris, FranceDate: 20.11.2010
Mon histoire avec le Max commence en 1988. En septembre de cette année, c’est la rentrée au lycée. Dernière ligne droite avant le bac. Je fais la connaissance d’Yves, un collègue de classe. Très vite on devient potes. Un week-end de sortie, il me propose de passer une nuit blanche mémorable. Je dis : OK ! Let’s go! Nous voilà sur les grands boulevards à proximité du Grand REX.

Devant moi une enseigne lumineuse : MAX LINDER PANORAMA. Yves m’explique le programme: festival Kubrick de minuit à l’aube avec la diffusion de "2001" suivi "d’Orange Mécanique" pour finir par "Doc. Folamour". Pour moi c’est du chinois. Il faut dire qu’à cette époque ma culture cinématographique et mon intérêt pour les salles obscures est proche de zéro. Kubrick? connais pas ! 70mm, son THX ?

On fini par rentrer en salle après avoir longuement patienté à l’extérieur. Là ce fut le choc : un écran géant, blanc immaculé… une salle sombre comme l’enfer. Une conception unique comme me l’explique Yves. Qui sera largement reprise par d’autre salle par la suite.

L’architecture est tout autant novatrice: un théâtre dans un cinéma. Un orchestre et 2 niveaux supérieurs pour 3 perspectives visuelles. Ingénieux! A ma grande surprise la salle est comble malgré l’horaire tardif. Le show peut commencer.
 
More in 70mm reading:

Me and the Max - English

Max Linder Panorama - Gallery

Internet link:

Max Linder Panorama

 
D’emblée le logo THX me calle au fond de mon siège. Sensation de pression physique! Ouverture de "2001"… fin générique "Doc. Folamour". Pour faire simple et court, je dirai que cette nuit a été comme une renaissance. Dés ce moment je me suis découvert une passion dévorante pour les films (en version originale), les salles, la technique et qualité de diffusion. Les années suivantes ont constitué en une boulimie de films de tous genres, de toutes origines, de toutes époques. Un besoin primaire…comme une drogue.

Avril 2001, après un parcour professionnel atypique, je décide de passer mon diplôme de projectionniste. Le sésame en poche je fais mes premières armes dans le Quartier Latin.

Novembre 2001: le Max recherche un projectionniste. Via mes relations, je suis amené à rencontrer son chef de cabine : Christian. De suite le courant passe entre nous.
 
 
Après 1 mois de formation sur DP70, je suis engagé en décembre pour la sortie du "Seigneur des Anneaux" de Jackson. Depuis c’est que du bonheur. J’ai ainsi eu l’occasion de projeter des copies 70mm:

"Lawrence d’Arabie", "Indiana Jones", "Play Time"… de grands moments.

Finalement c’est autant le plaisir de visionner que de projeter les films qui me motive. Avant tout je suis spectateur et ainsi chaque séance que j’exécute ce doit d’être irréprochable : point, cadrage, fixité, niveau sonore. Il en va du respect du public, de l’œuvre projeté et de la fierté que j’éprouve à ce que chaque projection soit de qualité. Certes, le passage au numérique change quelque peu la donne. Mais le plaisir, la multitude de sensations à la vision d’une œuvre cinématographique est toujours la même. Pour moi c’est ce qui est primordial. Voilà ! c’est tout ce que j’avais à dire sans en faire des tonnes! Alors Bon Film ! et à très bientôt… au Max Linder Panorama.
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
  
Go: back - top - back issues - news index
Updated 22-12-16