IN7OMM.COM
Search page
Deutsch | Language
7OMM e-News
Rumour Mill
Contact | Volunteers

WHAT'S ON IN 7OMM?
Todd-AO Festival
KRRR! 70mm Seminar
Widescreen Weekend
7OMM Festival
 

7OMM FILM
"Flying Clipper"
"The Hateful Eight"
"The Master"
"Oklahoma!"
"Scent of Mystery"
"2OO1"

IN LARGE FORMAT
Todd-AO
Ultra Panavision 70
Super Panavision 70
Dimension 150
DEFA 70
Sovscope 70
Technirama
IMAX
Showscan
Cinerama
Cinemiracle
70mm Blow-up

NEWS
2016 | 2015 | 2014
2013 | 2012 | 2011
2010 | 2009 | 2008
2007 | 2006 | 2005
2004 | 2003 | 2002

LIBRARY
Interview & People
Cinemas
DP70 / Norelco AAII
70mm Projectors
Rama Galore
Cinerama Remaster
70mm Engagements
SENSURROUND
Stories
Remember

THE 7OMM NEWSLETTER
2005 | 2004 | 2002
2001 | 2000 | 1999
1998 | 1997 | 1996
1995 | 1994 | PDF
 

in70mm.com Mission:
• To record the history of the large format movies and the 70mm cinemas as remembered by the people who worked with the films. Both during making and during running the films in projection rooms and as the audience, looking at the curved screen.
in70mm.com, a unique internet based magazine, with articles about 70mm cinemas, 70mm people, 70mm films, 70mm sound, 70mm film credits, 70mm history and 70mm technology. Readers and fans of 70mm are always welcome to contribute.

Disclaimer | Updates
Support us
Testimonials
Table of Content
 

eXTReMe Tracker
Extracts and longer parts of in70mm.com may be reprinted with the written permission from the editor.
Copyright © 1800 - 2070. All rights reserved.

Visit biografmuseet.dk about Danish cinemas

 

Une Visite Chez Monsieur Cinerama

Read more at
in70mm.com
The 70mm Newsletter
Written by: Martial DASSONVILLE | Photos Frédéric ROLLAND & Daniel NAJBERG. Date: 16.05.2016
François CARRIN aka Mister CINERAMA + L’objectif spécial CINERAMA 70mm

François CARRIN est plus connu à l’ALICC (“Agence de Liaison Inter Collectionneurs de Cinéma”) sous le pseudo de Mr. CINERAMA. En effet, notre conseiller à la rédaction d’ Infos-Ciné est passionné par les techniques d’écran large. Il a consacré toute sa vie professionnelle aux activités de métreuréconomiste de la construction (1).

En marge de sa profession, il a été projectionniste dans un cinéma de la banlieue de Valenciennes de 1963 à 1973, à Quiévrechain, petite ville de 7000 habitants à la frontière belge.


François est Valenciennois depuis fin 2008 et son déménagement est à l’origine de l’établissement d’une nouvelle salle privée. C’est cette salle que nous visitons aujourd’hui. Le 2 Décembre dernier, le président Daniel NAJBERG, le vice-président Frédéric ROLLAND et le rédacteur en chef de notre revue Martial DASSONVILLE, sont reçus dans la matinée par François et sa charmante épouse Nadine. Après un bon repas, un bon café et Mr. CINERAMA nous fait faire le tour du propriétaire. On commence par l’extérieur pour comprendre l’agencement des lieux, bien que ce point n’entraîne pas de commentaire particulier. Il s’agit d’une solution classique, le garage (pour 2 voitures) a été transformé en salle et la remise située à l’arrière en cabine de projection. L’ensemble est peu éclairé par la lumière naturelle, un simple petit chassis existant en impose dans la salle permettant l’aération en été, la cabine recevant une petite fenêtre de récupération et une porte en principe destinée au passage du matériel lourd, tels les projecteurs.

Commence ensuite la visite du saint des saints. On accède à la cabine par une petite pièce ancienne « chambre d’amis » et transformée à 50% en atelier et 50% en dressing pour Mme CARRIN (2). La cabine proprement dite, 7.40m de large sur 2.60m, a son sol surélevé de 0.40m pour permettre au faisceau de projection – particulièrement imposant en 70mm – de ne pas «taper» dans la tête des spectateurs ! Ce que l’on remarque de suite, c’est l’imposante présence des deux PHILIPS DP70 (3) équipés de leurs lanternes KINOTON Xénon horizontal 1600 W et redresseurs IREM. En effet François se délecte à projeter à l’ancienne, en poste double avec changements/enchaînements(4) . Cela fait plus « cinéma » et est moins fastidieux que ces montages/démontages incessants de programmes pour le système « plateau ». L’imposant rack d’amplification est un WESTREX de récupération, hauteur 2.20m; il est logé entre la machine droite et la porte d’accès à la salle. La pièce maîtresse de ce rack est un DOLBY® CP 200 (Cinema Processor modèle 200), cadeau d’amis britanniques qui ont du se séparer de leur matériel cinéma suite à un déménagement. Il est complété par un ampli SONY à 7 canaux et tous les accessoires classiques, lecteurs CD/DVD/Blu-ray, lect./enregistreur K7, platine TD professionnelle TECHNICS et même lecteur de l’ancien système LASER-DISC. Toutes ces solutions vidéo sont projetées sur l’écran par l’intermédiaire d’un OPTOMA HD70 à technologie DLP. En outre un petit adaptateur TNT permet la diffusion sur l’écran des chaînes TV franco-belges TNT publiques. L’espace entre les 2 projecteurs peut accueillir appareil 8-S8-9.5-16mm (5) et même projecteur de diapos 24x36. Dans l’espace restant jusqu’à la porte d’accès atelier sont logés évier, armoire de rangement et table de montage-rebobinage équipée avec bobineuse électrique et négatoscope de visualisation. Enfin la partie opposée est garnie d’étagères multiples destinées – bien entendu ! – au stockage des copies diverses de François, en particulier ses collections impressionnantes d’Actualités, Films-annonces et Pubs diverses.
 
More in 70mm reading:

En Conversation Avec François Carrin

Speech for Francois Carrin

In 70mm at the PARAMOUNT OPÉRA

En 70 mm au PARAMOUNT OPÉRA

Empire - Cinerama - Paris

Internet link:

 
La salle vue de la porte cabine. Le petit boîtier carré en bas et dans l’axe de l’écran est un transpondeur destiné à transmettre les impulsions des télécommandes des divers appareils sans se déplacer en cabine

Il n’y a pas de système de chauffage particulier, le fait de laisser la porte salle/cabine ouverte hors séance suffit et en projection la chaleur dégagée par les lanternes Xénon est appréciable. Murs et plafond sont recouverts de moquette aiguilletée collée, le sol est en Tapiflex®. Enfin François nous signale que l’installation électrique est en triphasé et issue d’un tableau d’alimentation spécial en tête de réseau après compteur EDF.

C’est maintenant la découverte – du paradis oseraije dire? – de la magnifique salle de François. On y accède par une porte percée entre le rack WESTREX et l’armoire de rangement. Et là… quel spectacle ! Une salle de 5.40 x 5.40m, hauteur sous plafond 2.50m. Ce qui frappe d’abord c’est le magnifique écran incurvé, je dirai « délicieusement incurvé », de 4.34 x 2.05m, classiquement tendu dans un cadre en contreplaqué noir mat. Il se détache sur une moquette de sol rouge vif et des murs recouverts d’un aiguilleté noir. Sur la partie arrière dédiée aux spectateurs les couleurs sont inversées, sol noir sur estrade, murs rouge. Les spectateurs ont a leur disposition 6 véritables fauteuils de cinéma récupérés en Normandie(6) et dotés de tablettes escamotables(ils viennent d’une salle de conférence), ce qui – vous me comprendrez tout de suite – permet de siroter un agréable rafraîchissement durant une projection! Et pour ceux qui veulent être assis encore plus confortablement François a installé en contrebas devant ces fauteuils son ancien salon en cuir noir de 4 places + 1 pouf, mais là, attention à l’assoupissement surtout après les Infos. de 20h00 et la météo!!! Bref, 11 places au total ce n’est pas beaucoup mais au moins chacun a ses aises (7). Enfin le plafond de la salle est recouvert d’un aiguilleté lisse couleur anthracite.
 
 
Les deux DP70 vus à travers la fenêtre de projection «géante»

Lors de projections en journée le chassis est facilement obturable par un panneau en contreplaqué revêtu de la même moquette murale. En in les espaces disponibles le long des murs sont utilisés harmonieusement pour stocker les DVD, les anciens vinyles, les présentoirs de vieux matériels de collection et les gravures/affiches particulières au CINERAMA, surtout celles difficiles à trouver – même dans les brocantes spécialisées. L’entrée et la sortie de la salle se font par une porte donnant sur le cellier, ce qui fait dire à François malicieusement qu’il doit surveiller l’entrée des spectateurs, certains pouvant avoir l’idée de prélever au passage un « rafraîchissement » à déguster pendant la séance !!!

Enfin François nous a fait d’abord une démo. vidéo avec un DVD de démonstration DTS. L’extrait choisi venait d’un des épisodes de la saga Pirate des Caraïbes ; et bien je ne vous cache pas que c’est littéralement époustouflant ! Quand vous saurez que le système de reproduction sonore abrite 5 hauts-parleurs derrière l’écran et deux ambiances latérales à l’arrière… En sus un subwoofer agréé THX® récupéré dans un multiplexe. Ce fut ensuite le tour du 35mm avec quelques Actualités. Seul bémol, il n’a pas pu nous montrer de 70mm, le CP200 DOLBY® étant encore en cours de nettoyage et de réglages (8). Ce n’est que partie remise, nous aurons l’occasion d’y revenir ultérieurement.
 
 

Notes

 
• (1) Cf. Infos-Ciné n° 62(12/2005) p.26

• (2) François & Nadine bénéficient de 150 m² de surface habitable hors cinéma mais il s’agit d’une villa de plein-pied sans sous-sol et combles

• (3) Projecteur décrit en détail dans I.-C n° 75(09/2011) p. 44 à 47

• (4) Les anglos-saxons ont un terme plus simple : changeover !

• (5) En sus de ses Actus. 35mm, François possède une magnifique collection d’Actus 16mm

• (6) Merci leboncoin.fr !

• (7) François proclame bien haut qu’il n’a jamais voulu reconstituer le Gaumont-Palace !

• (8) Ces matériels sont restés + ou – abandonnés de fin 2008 à 2014 et nécessitent donc un sérieux nettoyage
 
 
   
Go: back top back issues news index
Updated 22-12-16